Accès par Retout Tactilo-oral Aux Documents Numériques

Le projet ART-ADN (Accès par Retour Tactilo-oral Aux Documents Numériques) concerne l’étude, le développement, la mise en place et l’évaluation de dispositifs innovants d’accès non visuel aux textes. L’observation du contexte scientifique, technologique et sociétal promet une mutation rapide des moyens d’interaction avec les documents ; la recherche doit s’impliquer dans ce changement de paradigme en inscrivant dans ses prérogatives l’effort de maintien et d’amélioration de l’accessibilité pour tous aux documents. En particulier, dans le contexte de l’accès au Web par les non-voyants, les nouveaux dispositifs nomades (téléphones portables, tablettes numériques) sont à la fois puissants grâce aux technologies embarquées nativement et limités par les moyens d’interactions proposés. Nous avons relevé les sources potentielles de difficulté d’accessibilité de ces supports pour cette population d’usagers :

  • l’utilisation de périphériques supplémentaires tels que les plages brailles qui diminuent le nomadisme du système ;
  • un matériel dédié qui augmente fortement le coût d’achat et freine les velléités des entreprises à l’embauche ;
  • le recours systématique à la modalité orale en entrée, engendrant des difficultés pour la reconnaissance de la parole en environnement bruité ou dans une volonté de discrétion de l’interaction ;
  • le recours systématique à la modalité orale en sortie, avec des lecteurs d’écran insuffisants pour donner une perception globale des interfaces et faciliter la navigation.

Dans l’objectif de construire une solution innovante, peu coûteuse et moins intrusive, notre proposition, qui nécessite un consortium fortement pluridisciplinaire, s’inscrit dans les sous-axes « nouvelles frontières de l’humain et de la technique » et « innovation, apprentissage, création de nouvelles capacités » de l’axe thématique 2 « innovation, changements sociaux et modes de vie ». Notre idée est de générer automatiquement, à partir du Web, des « pages vibrantes » basées sur une transformation intelligente des contrastes lumineux émis par l’écran en vibrations tactiles basses-fréquences. Les différentes étapes de ce processus sont :

  • l’extraction de la structure visuelle des documents ;
  • l’augmentation de la réalité du document numérique par un environnement contrasté construit à partir de la structure extraite dans l'étape précédente ;
  • le contrôle de l’interaction sur tablette numérique par le survol digital du document augmenté, via des effecteurs vibrants placés sur une partie sensible de l’usager ;
  • l’évaluation du couplage homme-machine, généré par cette nouvelle possibilité d’interaction, entre le non-voyant et le document à travers cette « prothèse sensorielle ».

Des premières expérimentations prometteuses d’un prototype ont été réalisées ; elles nous assurent un socle solide pour mener à terme ce projet en développant une véritable équipe pluridisciplinaire associant des informaticiens, des électroniciens, des psychologues, une entreprise d’ingénierie des langues et une association d’aveugle.

Acteurs du projet ART-ADN porté par le GREYC (responsable Fabrice Maurel)

partenaire GREYC (responsable Fabrice Maurel)

équipe HULTECH : Fabrice Maurel (Mcf), Pierre Beust (Mcf - HDR), Waseem Safi (Doctorant), Gaël Dias (Pr), Stagiaires

équipe électronique : Jean-Marc Routoure (Pr), Constantin (Ingénieur de recherche)

équipe Image : Youssef Chahir (Mcf - HDR)

partenaire PALM (Psychologie des Actions Langagières et Motrices - Responsable : Michèle Molina)

Michèle Molina (Pr)

Coralie San (Mcf)

Post-doctorant en cours de recrutement

Stagiaires

partenaire industriel (Responsable : Emmanuel Giguet)

SEMIOTIME

partenaire associatif (Responsable : Jean Poitevin)

CECITIX

Connexion utilisateur